Un courriel d’hameçonnage fait perdre des milliers de dollars à un couple de North Saanich

Sidney

2017-02-24 13:35 PST

Dossier nº 2017-764

Un couple de North Saanich a récemment communiqué avec le détachement de la GRC de Sidney/North Saanich afin de signaler l’existence d’un courriel d’hameçonnage qui leur a fait perdre un montant considérable d’argent.
Les victimes de cette fraude ont raconté qu’ils avaient reçu en janvier 2017 un courriel d’une banque canadienne bien connue. Ce courriel, qui semblait légitime, les informait que leur compte bancaire avait été compromis et qu’ils devaient fournir leurs renseignements bancaires et personnels afin de résoudre le problème. Le couple a suivi les directives du courriel et, peu après, a découvert que plus de 20 000 dollars avaient été retirés frauduleusement de son compte. Le détachement de la GRC de Sidney/North Saanich poursuit son enquête, mais tient à rappeler aux citoyens qu’ils doivent se méfier de ce type de messages. En effet, les courriels d’hameçonnage sont de plus en plus courants.
L’hameçonnage est une tentative de fraude. Les escrocs envoient un message électronique qui semble provenir d’une entité digne de confiance afin d’essayer d’obtenir vos renseignements personnels (noms d’utilisateur, mots de passe, information relative à vos comptes bancaires) ou les renseignements figurant sur vos cartes de crédit. Le terme hameçonnage a été choisi pour son lien avec la pêche. En effet, les fraudeurs se servent d’un appât pour tenter d’attraper leurs victimes. Selon le troisième Indice de sécurité informatique de Microsoft, publié en février 2014, les répercussions mondiales annuelles liées aux fraudes d’hameçonnage pourraient s’élever à 5 milliards de dollars.
L’hameçonnage est habituellement une tentative de mystification par courriel ou par messagerie instantanée. Il incite souvent des utilisateurs à inscrire des renseignements personnels sur un faux site Web, lequel est presque identique au site légitime. Des messages semblant provenir de banques, de sociétés émettrices de carte de crédit, d’entreprises de traitement de paiements en ligne et d’administrateurs de la TI sont souvent utilisés pour piéger les victimes. Les courriels d’hameçonnage comprennent aussi parfois des hyperliens menant à des sites Web infectés par des maliciels.
Récemment, de nombreux courriels et messages textes d’hameçonnage automatisés ont été envoyés à de grands groupes de personnes, apparemment au hasard. Toutes ces tentatives d’hameçonnage sont similaires : elles semblent provenir d’une banque canadienne connue ou d’une autre institution financière légitime et vous informent habituellement que votre compte a été suspendu en raison d’une activité frauduleuse ou suspecte. Le message mentionne que vous devez vous connecter sur un site Web, qui aura l’air très officiel. On vous demandera ensuite d’inscrire vos renseignements personnels et l’information relative à votre compte bancaire. Bien entendu, les fraudeurs se servent immédiatement de votre nom et de vos renseignements financiers pour vider vos comptes bancaires ou pour acheter de multiples articles à l’aide de vos cartes de crédit.
Si vous voulez avoir la certitude qu’il s’agit d’une fraude d’hameçonnage, vérifiez si le courriel ou le message texte vous demande vos renseignements personnels. Votre banque n’a pas besoin de connaître votre numéro de compte ou vos autres renseignements financiers. Elle les a déjà. De plus, une banque ou une entreprise réputée ne vous enverra jamais un courriel dans lequel elle vous demande votre mot de passe, votre numéro de carte de crédit ou la réponse à une question de sécurité. Une autre fraude qui est récemment devenue très fréquente est l’envoi d’un courriel semblant provenir de l’Agence du revenu du Canada. Ce message informe la personne qu’elle doit payer une amende pour des impôts dus ou autres.
Si vous recevez un tel message d’hameçonnage qui semble avoir été envoyé par votre banque ou votre institution financière, n’y répondez pas et ne cliquez sur aucun hyperlien qu’il contient. La meilleure chose à faire est de communiquer directement avec votre banque ou votre institution bancaire et de demander si le message est légitime. Pour en savoir plus sur l’hameçonnage et pour obtenir des conseils de sécurité liés à cette fraude et à d’autres tromperies, visitez le site Web d’une grande banque. Vous y trouverez une section consacrée à la protection de la vie privée et à la sécurité. Vous pourrez en apprendre davantage sur les fraudes fréquentes et les mesures à prendre pour vous en protéger.
Le détachement de la GRC de Sidney/North Saanich espère sensibiliser le public à cet enjeu et, ainsi, réduire le nombre de victimes. Dans de nombreux cas, il est très difficile de récupérer l’argent une fois qu’il n’est plus là. La meilleure protection passe par l’éducation : vous ne serez alors jamais victime de ces fraudes.

 

Suivez-nous :
Date de modification :